Je m'inscris à la newsletter de la FDC 06

  • Bilan "turdidés" pour la saison 2017-2018
    Monsieur Gérard Aurousseau,...
    Lire la suite
  • Chiens courants à Moulins (03) en 2019
    A l’occasion de son trentième...
    Lire la suite
  • Bilan saison "bécasse" 2017-2018 pour la région PACA
    M. Gérard Aurousseau, responsable...
    Lire la suite
  • Secteurs où le sanglier est classé "nuisible"
    La carte des communes où le sanglier...
    Lire la suite
  • L'usage des "dispositifs silencieux"autorisé pour la chasse
    L'usage des "dispositifs silencieux"...
    Lire la suite
  • Nouvelle réglementation sur la vente des chiens et des chats
    La vente des chiens et des chats est...
    Lire la suite
  • Etude socio-économique de la chasse
    La FNC a fait réaliser une...
    Lire la suite

Monsieur Gérard Aurousseau, responsable des migrateurs à la FDCAM, vous présente le dernier bilan des turdidés pour la saison 2017-2018 dans les Alpes-Maritimes. Pour le consulter, cliquer ici.

A l’occasion de son trentième anniversaire, la Fédération des Associations de Chasseurs aux Chiens Courants (FACCC) organisera les 13 et 14 juillet 2019 « Chiens Courants au cœur des Terroirs », au Parc Expo de Moulins (03).
Sur les 25 hectares du site, cette manifestation d’envergure réunira plus de 3000 chiens courants utilisés à tir, en petite ou en grande vénerie ainsi que la plupart de nos 70 délégations départementales mais également bon nombre d’institutions et d’associations cynégétiques nationales.
Pour voir le clip vidéo en présentant les grandes lignes :cliquer ici

Pour en savoir davantage, cliquer ici.

Pour voir l'affiche de la manifestation, cliquer ici.

M. Gérard Aurousseau, responsable "migrateurs" de la FDCAM, nous a transmis les bilans de la saison bécassière 2017/2018 pour la région PACA, établis à partir des données collectées par les membres du CNB.

Pour consulter ce bilan, cliquer ici.

La carte des communes où le sanglier est désormais classé "nuisible" est parue. Attention, des communes ont été ajoutées.

Pour consulter cette carte, cliquer ici.

 L'usage des "dispositifs silencieux" est désormais autorisé  par arrêté du 2 janvier 2018  modifiant l’arrêté du 1er août 1986.  Les chasseurs revendiquaient l'usage des réducteurs de son de longue date pour protéger leur ouïe. Cela devrait aussi permettre de limiter les nuisances sonores pour les promeneurs et les riverains lors des tirs (tir de grand gibier, tirs à la passée etc...).

Cette disposition s'applique à la chasse et lors des opérations de destruction des animaux classés « susceptibles d’occasionner des dégâts » (nouvelle dénomination qui a remplacé le terme de "nuisibles" dans les textes).

Le "silencieux" va faire perdre environ 20 décibels mais ne fera pas disparaître le bruit de l'arme. Cette disposition était déjà appliquée de longue date dans d'autres pays européens que la France vient de rejoindre.

La vente des chiens et des chats est désormais encadrée par l'ordonnance du 7 octobre 2015 relative au commerce et à la protection des animaux de compagnie qui modifie le code rural.

Ses dispositions sont entrées en vigueur depuis le mois de janvier 2016.

Quelles sont les nouveautés:

Les éleveurs et les établissements de vente (animaleries,...) sont désormais les seules personnes autorisées à vendre des chats et des chiens. Toute personne désirant vendre régulièrement des chiens ou des chats doit:

  • Se déclarer à la chambre d’agriculture pour obtenir un numéro de SIREN.
  • Disposer des connaissances et des compétences requises.
  • Disposer de locaux conformes aux règles sanitaires et de protection animale (arrêté ministériel du 3 avril 2014).
  • Vendre des animaux identifiés et âgés de plus de 8 semaines.


Dérogation: Un particulier peut vendre une portée par an et par foyer fiscal sous réserve de la déclarer au livre généalogique reconnu par le ministre chargé de l'agriculture. Cette déclaration permet l'obtention d'un numéro spécifique à la portée,

Les dons de portées restent autorisés et ne nécessitent pas un numéro SIREN.

Pour en savoir davantage, cliquer ici.

La FNC a fait réaliser une estimation d’impact économique et social de la chasse en France, permettant :

  • de déterminer l’apport national et territorial de toutes les composantes de la chasse.
  • d’établir des comparaisons entre la chasse et d’autres secteurs au niveau national et territorial.
  • de suivre dans le temps l’évolution du poids de la chasse (via la création d’un référentiel de suivi).

Pour prendre connaissance des premiers résultats de cette étude, cliquer ici.

 

haut