Je m'inscris à la newsletter de la FDC 06

  • Flash info de la FNC: Peste porcine africaine
    Flash info de la FNC : « Peste...
    Lire la suite
  • Chiens courants à Moulins (03) en 2019
    A l’occasion de son trentième...
    Lire la suite
  • Nouvelle réglementation sur la vente des chiens et des chats
    La vente des chiens et des chats est...
    Lire la suite
  • Etude socio-économique de la chasse
    La FNC a fait réaliser une...
    Lire la suite
06en_chiffres

Marqué par un fort  contraste entre la zone montagneuse qui culmine au Mont Gelas à  3143 m situé à moins de 50 Km du  bord de la mer méditerranée, le  département des Alpes-Maritimes couvre une superficie de 4299 Km2.
Il compte 163 communes et plus d’un million d’habitants.

Il se découpe en  trois régions géographiques :

LE HAUT PAYS :
· 89 communes.
· 70 % de la superficie.
·  3% de la population.

 

 

 

LE MOYEN PAYS :

30 communes.

 

 

 

 

LE LITTORAL :
44 communes qui s’étendent sur
60 Km de la frange côtière de faible largeur.

Il concentre la majorité de la population

carte relief


bandeau_faune2

 

Si le littoral azuréen des Alpes-Maritimes forme une seule agglomération d'est en ouest, l'arrière pays abrite de vastes espaces naturels de moyenne et de haute montagne au patrimoine naturel remarquable.

Situé au carrefour de 4 influences bioclimatiques, le département bénéficie d’un climat particulier où les rigueurs de la montagne se fondent à la douceur de la mer. Il présente une orographie tourmentée qui s'élève rapidement, abritant tous les étages de végétation, depuis la mer jusqu'à l'étage nival. Le nombre remarquable de plantes vasculaires identifiées a d’ailleurs conduit à considérer les Alpes-Maritimes comme une unité biogéographique particulière. La grande diversité de paysages, l’importance du dénivelé, les oppositions de versants, la présence de clues et de gorges contribuent à cette richesse. Les communautés d'oiseaux, de mammifères, de reptiles et de batraciens, ainsi que les invertébrés reflètent cette exceptionnelle diversité.

Si les espèces gibiers témoignent déjà de cette diversité, le nombre de mammifères, d'oiseaux, de reptiles et de batraciens présents dans les Alpes-Maritimes est d'une grande richesse. En effet, parmi la liste des espèces présentes en France, nombre se rencontre dans le département. C'est le cas notamment des Chiroptères (chauves-souris) qui sont d'excellents bio-indicateurs et témoignent bien de la richesse du département. Dans le cas des ongulés sauvages, 6 espèces sont représentées dans les Alpes-Maritimes dont le Bouquetin des Alpes, espèce protégée et emblématique du milieu montagnard, qui avait anciennement disparu du département. Chez les oiseaux, un grand nombre d'espèces se rencontre tant parmi celles inféodées aux milieux ouverts qu'aux milieux fermés. L'aigle royal sillonne les montagnes de l'arrière pays et à présent le Gypaète barbu qui a fait l'objet d'un programme international de réintroduction dans l'arc alpin. Diverses autres espèces, parfois très colorées comme le monticole de roche ou très discrète comme la chouette chevêchette, peuvent également s'observer dans les Alpes-Maritimes.

chouette

 


haut