Je m'inscris à la newsletter de la FDC 06

  • Brevet de Chasse du Club du Porcelaine
    Le Brevet de Chasse du Club du...
    Lire la suite
  • Bécasse: Point de situation en PACA au 31/12/2018
    Monsieur Gérard Aurousseau,...
    Lire la suite
  • Turdidés: bilan du début de saison.
    La plupart des chasseurs, tant...
    Lire la suite
  • Bilan des carnets de prélèvement bécasses 2017-2018.
    M. Gérard AUROUSSEAU présente...
    Lire la suite
  • Vigilance sanitaire sangliers: Peste porcine africaine
    Quelques cas de peste porcine...
    Lire la suite
  • Chiens courants à Moulins (03) en 2019
    A l’occasion de son trentième...
    Lire la suite
  • Secteurs où le sanglier est classé "nuisible"
    La carte des communes où le sanglier...
    Lire la suite
  • L'usage des "dispositifs silencieux"autorisé pour la chasse
    L'usage des "dispositifs silencieux"...
    Lire la suite
  • Nouvelle réglementation sur la vente des chiens et des chats
    La vente des chiens et des chats est...
    Lire la suite
  • Etude socio-économique de la chasse
    La FNC a fait réaliser une...
    Lire la suite

 

bouquetin2015

Photos Jmdlr

Le bouquetin des Alpes - Capra ibex ibex, Linné 1758

Une espèce non chassable en expansion.

Description

Originaire d’Europe, cette chèvre sauvage affectionne les milieux rupestres ouverts et sa présence est inconditionnellement liée à l’existence d’escarpements rocheux dans son environnement proche. C'est un grimpeur expérimenté. Le mâle (bouc) mesure entre 75 et 90 cm au garrot pour une longueur comprise entre 1m40 et 1m60. Son poids varie entre 65 et 100 kilogrammes. La femelle (l'étagne) est plus petite et plus fine. Elle mesure environ 75 cm au garrot pour une longueur de 110 cm. Son poids oscille entre 35 et 50 kg. Elle porte des cornes plus minces et plus courtes (30 cm au maximum) que celles du bouc qui peuvent parfois atteindre 1 mètre.

 


Vidéo tournée par M. José Catania
Les parties sombres sur les rochers sont verglacées
Les parois rocheuses sont verticales
Le bruit de fond est occasionné par un vent assez fort

Si cette vidéo n'apparait pas sur votre écran, cliquer ici pour la visionner


Historique et statut

Après avoir failli disparaître de l’arc alpin au début du XXème siècle et suite à sa protection totale et aux opérations de réintroduction, le bouquetin des Alpes accroit ses populations et retrouve progressivement le chemin de son aire géographique originelle.
Le roi Victor Emmanuel II sauve en 1856 les dernières dizaines d’individus présentes dans les Alpes Italiennes en créant la réserve royale de chasse du Grand Paradis. En 1913, prés de quatre vingts ans plus tard, 4000 individus occupent ce massif du Grand Paradis. C’est à cette période que la Suisse procède aux premières opérations de réintroduction avec des sujets issus de cette réserve de chasse qui deviendra le premier parc national d’Europe en 1922. Plusieurs colonies verront le jour et fourniront en bouquetin de multiples opérations de réintroductions partout dans l’arc Alpin.
Le bouquetin est une espèce protégée en France depuis le 17 avril 1981 et l’espèce est reconnue «d’intérêt communautaire» au niveau européen. Une stratégie nationale de conservation est également mise en place visant le développement démographique, géographique et la diversification génétique des populations.
Signalons que le bouquetin des Pyrénées n’a pas eu la même chance et à disparu en 1999.
 
 

bouquetin_paroie_rocheuse
 Photos Jmdlr
 
Son retour dans les Alpes Maritimes

Les premières observations de bouquetins datent du début des années 50, elles concernent quelques individus et sont réalisées aux alentours des cimes de la Cougourde et de l’Agnel. Ces animaux proviennent du noyau réintroduit dans le massif de l’Argentera et fréquenteraient en période d’estive l’ancienne Réserve nationale de chasse du Mercantour devenu depuis Parc National. Actuellement l’effectif est d’environ 300 sujets à l’année pour ce noyau de la Vésubie-Roya, qui évolue au gré des saisons entre le versant italien et le versant français.
Une deuxième population importante se trouve dans la partie Nord-Ouest du Parc National du Mercantour (Haut-Verdon, Haut-Var, Haute-Tinée et Bachelard). 48 Ibex réintroduits entre 1987 et 1994 sont à l’origine de ces noyaux. Un recensement à permis de dénombrer 870 animaux en 2012. Un plan de renforcement génétique a été réalisé en 2005 et 2006, avec le lâcher de 10 femelles provenant du massif de Belledonne et 12 autres provenant de la Vanoise.
Il faut citer une colonisation depuis 2001 par 2 femelles et un mâle aperçus au mois d’avril 2010 (ce jeune mâle est mort au bout de quelques mois malheureusement) dans les gorges du Cians entre Beuil et Pierlas. La population la plus proche est celle du Mounier - Roche Grande, quelques kilomètres plus au nord. La colonisation d'autres massifs se poursuit avec quelques individus sur le massif des Aiguilles de Pelens.
Quelques observations dans le haut Estéron méritent aussi d’être confirmées.



A partir de la mi-novembre le bouquetin fréquente des secteurs caractérisés par de fortes pentes (environ 40°), un bon ensoleillement (exposition sud-sud-ouest) assurant un déneigement rapide ! C’est aussi le moment des premiers comportements du rut. Durant des siècles, on attribua toutes sortes de vertus médicinales à diverses parties du corps du bouquetin des Alpes, ce qui provoqua une chasse effrénée poussant l’espèce à l'extinction dans certaines régions.













bouquetin_de_pied
Photos Jmdlr



Bibliographie


ORMEA Patrick (Parc National du Mercantour), com. pers.
KRAMMER Mathieu site internet sur www.bouquetin-des-alpes.org
WEBER Eric, 1994. - Sur les traces des Bouquetins d'Europe. - Edition Delachaux et Niestlé. 176 p.
Gilles TERRIER et Patrizia ROSSI, 1994. Le bouquetin (Capra ibex ibex) dans les Alpes franco-italiennes : occupation de l’espace, colonisation et régulation naturelles. Travaux Scientifiques du Parc national de la Vanoise, XVIII, 271-288.
DRAGESCO Éric (1995)
« La vie sauvage dans les Alpes » ; Éditions Delachaux & Niestlé
FISCHESSER Bernard (2003)
« La vie de la montagne » ; Éditions de la Martinière
haut